Qu’est-ce qu’un micro-crédit ?

Micro-crédit – comment le définir et comment faire pour en bénéficier ?

Depuis plus de 20 ans, le micro-crédit connaît un grand succès dans certains pays. Ce dispositif financier permet aux plus démunis d’obtenir la somme d’argent adapté à leurs projets et à leurs situations financières sans qu’ils aient à recourir à la banque et aux organismes de crédit.

Micro-crédit – son origine

Le micro-crédit est une pratique qui ne date pas d’hier, mais il doit sa popularité au début des années 70, au Pr Muhammad Yunus. A cette époque, ce professeur d’économie au Bengladesh constate que nombreux artisans et marchands n’ont pas pu accéder au système bancaire classique pour des raisons multiples. Tout d’abord, parce que leurs apports personnels sont insuffisants. Ils ne disposent pas de garanties réelles et le montant dont ils ont besoin n’intéresse pas les banques. Cela constitue un blocage majeur pour le lancement et l’élargissement de leurs projets. Pour les aider, le Pr Muhammad Yunus a proposé à un groupe d’artisan de leur prêter la somme dont ils ont besoin. C’était un succès, car chaque artisan a pu obtenir le montant dont il a besoin pour investir et en tirer les bénéfices. Peu de temps après, en 1976, le Pr Muhammad Yunus a décidé de créer un institut bancaire, la Grameen Bank. Celui-ci a pour vocation de prêter aux plus pauvres la somme dont ils ont besoins.

Quelles sont ses particularités

Au cours des dernières décennies, le micro-crédit a connu un grand succès dans les pays en développement. L’objectif, les méthodes et les conditions exigés s’adaptent au contexte social, économique et politique de ces pays. Néanmoins, il est aussi pratiqué dans les pays développés comme la Belgique et la France. Il se différencie du prêt bancaire classique par l’objectif du prêt, le montant accordé, le taux d’intérêt, la durée de remboursement ainsi que par l’absence de garantie financière ou matérielle. Il faut préciser que le micro-crédit est exclusivement destiné au développement ou à la création des activités génératrices de revenu. Le montant accordé par les établissements de micro-finance convient aux besoins de la personne qui va l’octroyer. Quant aux taux d’intérêt, ils sont plus élevés par rapport à ceux pratiqués par les banques classiques. Les formations, l’accompagnement social et le travail des agents de crédits justifient ce taux d’intérêt plus élevé. En ce qui concerne la durée de remboursement, elle varie de quelques mois à quelques années, selon le montant emprunté.

Continuez votre lecture sur le prêt jeune et le crédit pour indépendant

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *